Immobilier : en quoi consiste la renégociation de crédit immobilier ?

Geditech est mandataire de courtiers en renegociation de crédit immobilier sur toute la France. Renégocier ses credits c'est diminuer ses mensualités grâce a l'allogement des mensualités dans le temps et a la baisse des taux d'interets.

Taux de credit immobilier
10 ans 2,60%
15 ans 2,95%
20 ans 3,10%
25ans 3,39 %
30 ans 3,69 %
35 ans 3,95 %
40 ans 4 %
Taux nominaux hors assurance juin 2013
region

Mon pret Immo, des agences
sur toute la France

Siege social 2 rue Jules Mabit 33200 Bordeaux
Un conseillé à votre écoute pour vous guider dans votre projet.

Agences de courtiers immobilier en France

Depuis l’année 2012, le taux sur le marché immobilier a connu une baisse historique avec une moyenne de 3,07% jusqu’en avril 2013. De ce fait, nombre d’emprunteurs ont voulu procéder à la renégociation de leur emprunt. Concrètement, des économies sur le coût global du crédit pourraient effectivement en découler, et de plus, rembourser des mensualités moins importantes s’avère naturellement attractif. La question est plus complexe, dans les faits, c’est pourquoi il est recommandé, en tout état de cause, de s’adresser à des spécialistes du crédit immobilier.

Ce qui constitue la renégociation de pret immobilier

Concrètement, pour se voir appliquer un taux de crédit immobilier différent, il faut en premier lieu s’adresser à sa banque. C’est auprès de son banquier, en effet, que l’emprunteur peut savoir si le crédit en cours peut bénéficier de la baisse du taux sur le marché immobilier. Théoriquement, rien ne devrait s’y opposer, l’emprunt ayant lui-même fait l’objet de négociation (garanties, taux d’intérêt, durée de remboursement, etc.). De plus les banques s’avèrent plutôt favorables car elles préfèrent garder leur client. En cas de refus, en effet, ce dernier pourrait passer à la concurrence en procédant à un rachat de crédit. Par ailleurs, même quand la banque accepte, certaines vérifications doivent avoir lieu.

Une operation pour faire des économies

Les économies envisagées seront effectives sous trois conditions : tout d’abord, l’écart d’1 point entre le taux du crédit et le taux sur le marché. Ensuite il faut que l’emprunt se situe encore dans son premier tiers (par exemple, 5ème année pour un emprunt de 15 ans) et enfin, il faut que le capital restant dû soit encore assez important. Pour les emprunts longs contractés récemment cette opération sera certainement rentable. En effet, pour un emprunt sur 30 ans, les intérêts constituent la majeure partie (70%) des mensualités payées pendant les deux premières années. Pour un crédit sur 15 ans, cette proportion est de 60%. Des emprunts souscrits début 2012 peuvent donc parfaitement faire l’objet de renégociation pour permettre des économies.