Les differents types de rachat de crédit.

Il existe plusieurs façon de réorganiser ses finances et cela en fonction de votre situation. Si vous êtes locataire proprietaire, en situation de surendettement voir meme interdits banquaires.

Il s’agit d’une opération financière qui sert aussi bien à mieux gérer ses finances qu’à réaliser des projets ou à résoudre une situation de surendettement. Cette opération permet par ailleurs de faire face à d’éventuels changements de situation financière (retraite, chômage, etc.) le cas échéant.

Le débiteur de plusieurs prêts va négocier ses dettes auprès d’une banque ou d’un établissement financier afin d’obtenir une réduction de son remboursement mensuel. Ce résultat est possible grâce à l’application d’un taux de remboursement unique, négocié et adapté aux besoins du débiteur. Les mensualités seront également rallongé dans le temps , Par exemples si il vous reste 7 annuités de remboursement , le regroupement de dette vous permettra de les réétaler sur 10 a 15 ans diminuant ainsi par deux le montant des remboursements.

N.B. Pour béneficier d'un compte en ligne vous devez avoir fait une demande de rachat de credit au préalable.

Identifiants ?
Identifiez-vous

Le regroupement de pret propriétaire.

regroupement de pret propriétaire

Une personne qui possède un bien immobilier ou en voie de devenir propriétaire peut effectuer ou se voir proposer un rachat de crédit immobilier ou hypothecaire.

En tant que propriétaire d’un bien immobilier (maison, logement ou terrain), le débiteur peut avoir besoin d’un emprunt pour se consacrer à un projet déterminé. Pour cela, une marge de manœuvre financière est indispensable. Avec plusieurs créances en cours, cela peut devenir compliqué, à moins de réaliser un regroupement de crédits. A noter que le besoin de constituer une épargne peut aussi justifier le recours au rachat de crédit.

Lorsque plusieurs dettes sont en cours, il importe de suivre régulièrement leur paiement. En effectuant un rachat de crédit, le débiteur se tourne vers un seul et unique interlocuteur. Ce qui lui permet aussi de procéder à un nouvel emprunt. La restructuration de dette pour propriétaire est idéal dans ce cas, dans la mesure où le débiteur peut fournir son bien immobilier comme garantie de solvabilité.
Lors d'une restructuration les taux d'interets sont également renégociez et peuvent etre revus a la baisses permettant de réaliser une nouvelle fois des économies.

Les différentes possibilités du rachat de crédit immobilier.

Le rachat de crédit immobilier ou propriétaire peut rassembler diverses créances, de nature immobilière et des créances de consommation. A proprement parler, toute autre dette non immobilière pourra être intégrée dans le projet, en fonction des besoins du contractant. Cela étant, le bien immo peut faire l’objet d’une hypothèque, et alors, on sera en présence d’un regroupement de pret hypothécaire ou cautionné. Le bien immo constitue une garantie pour l’établissement financier, et sa valeur servira de base pour évaluer la faisabilité et la durée du nouveau credit.

L’on évoquera aussi, par ailleurs, les prets à la « consommation » lorsqu’aucune garantie n’est nécessaire. Le bien immobilier ne fait l’objet d’aucune action particulière pour servir de garantie . L’on peut supposer dès lors que la totalité de la dette à payer est de valeur moins importante que la valeur du logement.

Les différents intervenants

Il faut relever que pour réaliser ce genre d'opération, dès lors que le bien immobilier est hypothéqué, l’intervention d’un notaire sera nécessaire. Le recours à une société de caution mutuelle permet de ne pas recourir aux prestations d’un notaire. Les autres intervenants sont, outre le débiteur, l’établissement financier (banque ou établissement de crédit), et de préférence, eu égard à leur expertise, les intermédiaires d’opération bancaire (IOB) ou courtiers de banque sans oublier l'etablissement qui assurera ce nouvelle emprunt en cas de défaillance, l'assurance n'etant pas obligatoire d'un point de vue légale, mais néanmoins les banques le rendent obligatoire d'un point de vue privé.

Rachat de credit locataire.

Technique bancaire qui consiste à regrouper plusieurs dettes en cours. Au terme de l’opération, le débiteur a une situation financière plus saine et un budget équilibré. Il paie un remboursement mensuel moins important qu’auparavant, sur une durée plus longue. Ce résultat est possible grâce à l’application d’un taux de remboursement unique, négocié et adapté aux besoins du débiteur souvent plus faible mais egalement grçace a l'allongement de la durée des annuités. Pour réaliser un regroupement de crédit, le débiteur s’adresse à une banque ou à un organisme de courtage spécialisé.

Qui peut effectuer un regroupement de pret locataire ?

Le rachat de crédit locataire est dénommé ainsi parce que le débiteur n’est pas propriétaire de son logement d’habitation ou d'un autre bien d'habitation, ou simplement qu'il ne souhaite pas engager ses biens immobilier dans sont regroupement de pret. La pluspart du temps cette personne est locataire. Concrètement, le débiteur dispose de plusieurs dettes de consommation (découvert bancaire, prêt personnel, crédit auto, travaux, etc.), et il envisage de mieux gérer ses finances.

Qu'elles avantages peut on en tirer ?

Cela sert à réduire le montant mensuel du remboursement. Cela permet ainsi au débiteur de disposer d’un peu plus de pouvoir d’achat, en ayant davantage d’argent disponible (en contractant un nouveau pret, ou une demande de liquidité). Dans certains cas, on peut aussi l'effectuer pour réaliser une épargne, ou pour rétablir son budget en prévision d’un changement de situation. Dans ce dernier cas, il s’agit parfois de divorce, de départ à la retraite, etc.

A noter que l'ont peut aussi d’obtenir un emprunt supplémentaire, en cas de besoin d’argent. Il est toujours possible de mener des projets même en ayant déjà des emprunts à rembourser. Le débiteur peut faire appel à un nouvel emprunt, sans pour autant accroître son endettement. Le nouveau emprunt souscrit sera en effet intégré immédiatement dans le rachat. Il est clair que ce sera l’établissement financier partenaire qui va alors fournir ce nouvel emprunt.

Quelles différences consommation et immobilier ?

Il est évident que ces formules de refinancement de prêt sont tout à fait opposées. Le regroupement de finances à la consommation s’adresse à des personnes qui n’ont pas de bien immobilier, tandis que l' immobilier (ou propriétaire) fait intervenir la notion de propriétaire (logement, maison, terrain) et engage votre bien en hypothèque.

Par ailleurs, le refinancement pour locataire ne peut concerner uniquement que des dettes de consommation (prêt personnel, découvert, crédit renouvelable, etc.), la durée de remboursement est également plus restreint, tandis que le propriétaire peut parfaitement inclure ces dettes avec un pret immobilier. Notons enfin qu’en cas de supplément de trésorerie, le rachat de crédit immobilier permet d’obtenir un montant plus conséquent par rapport au rachat de crédit locataire. La durée du remboursement est également plus élevé qu'un remboursement de pret conso.

Renégociation de crédit.

Du fait de la baisse des taux durant ce dernier trimestre 2012, on parle beaucoup de renégociation de crédit. Concrètement, en quoi cela consiste ? A quelles conditions cette action est bénéfique ?

Renégocier son crédit.

Le taux immobilier du marché présente un recul notoire. Vous avez conclu votre crédit avant ce recul, et vous souhaitez que ce taux en vigueur soit appliqué à votre emprunt. C’est le but de votre renégociation de crédit avec votre banquier. Vous envisagez des économies significatives.

Les conditions d’une renégociation réussie.

Pour parvenir à une bonne renégociation, il faut vous assurer que vous devez encore un montant conséquent (moins d’un tiers est remboursé). De plus, la différence entre votre taux et le nouveau devrait être au moins de 1.5 point, et enfin, votre durée de remboursement doit encore être longue (10 ans par exemple pour un emprunt sur 15 ans).

Renégociation de crédit.

Du fait de la baisse des taux durant ce dernier trimestre 2012, on parle beaucoup de renégociation de crédit. Concrètement, en quoi cela consiste ? A quelles conditions cette action est bénéfique ?

Renégocier son crédit.

Le taux immobilier du marché présente un recul notoire. Vous avez conclu votre crédit avant ce recul, et vous souhaitez que ce taux en vigueur soit appliqué à votre emprunt. C’est le but de votre renégociation de crédit avec votre banquier. Vous envisagez des économies significatives.

Les conditions d’une renégociation réussie.

Pour parvenir à une bonne renégociation, il faut vous assurer que vous devez encore un montant conséquent (moins d’un tiers est remboursé). De plus, la différence entre votre taux et le nouveau devrait être au moins de 1.5 point, et enfin, votre durée de remboursement doit encore être longue (10 ans par exemple pour un emprunt sur 15 ans).

Le rachat de crédit à réméré.

Selon le Code civil français, une vente à réméré est une vente, avec faculté de rachat par le vendeur. Le délai de rachat se situe entre six mois à cinq ans. A partir de ce concept, peut-on appliquer ces dispositions à un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit à réméré pour une personne en FICP.

La vente à réméré concerne un bien immobilier. Le propriétaire d’une maison (ou d’un logement) vend ce bien, en incluant dans l’acte de vente la faculté pour lui, de procéder au rachat de sa maison (ou de son logement) dans un délai de 6 mois à 5 ans. S’il s’agit de son logement d’habitation, le propriétaire devient alors locataire de sa maison, vendue au moyen du réméré. La pratique permet ce type de vente en toute légalité, notamment dans le cas de personnes étant inscrite au FICP – Fichier d’incidents de remboursement de crédit aux particuliers. L’inscription au FICP en effet, restreint l’accès aux établissements de crédits habituels. Or, pour une personne rencontrant des difficultés financières, que l’on suppose passagères (perte d’emploi, dettes excessives), le rachat de crédit à réméré se présente comme une solution à plusieurs points de vue.

Les effets du rachat de crédit à réméré.

Financièrement, le rachat de crédit à réméré permet de résorber une partie importante des dettes à payer.

Exemple :

Supposons que le propriétaire d’une maison valant 350 000 euros soit endetté pour une valeur de 175 000 euros.
  - Etant fiché au FICP, ce particulier ne peut pas procéder au rachat de crédit par un circuit bancaire ou financier classique.
  - Il peut mettre en vente à réméré sa maison, en suivant toutes les démarches légales, notamment un acte notarié dans lequel il est spécifié que le propriétaire peut racheter son bien dans un délai de 6 mois à 5 ans.
  - Il paiera alors le loyer à son acheteur, tout en gardant l’espoir de racheter son bien.
  - Les dettes étant soldées, l’inscription au FICP rayée, le débiteur peut vivre avec moins d’angoisse en attendant de rétablir sa situation financière, et de racheter sa maison par un nouvel acte notarié une fois le crédit débloqué.